MIME-Version: 1.0 Content-Location: file:///C:/58663D13/LaConjurationDesImbeciles.htm Content-Transfer-Encoding: quoted-printable Content-Type: text/html; charset="us-ascii" Ignatius Reilly parle comme un dictionnaire, vit avec sa mère, refuse de travailler et écrit des notes dans un vieux calepin

Ignatius Reilly parle comme un dictionnaire, vit avec sa mère, refuse de travailler et écrit des notes dans un vieux calepin. Il commet une bourde. Sa mère l’oblige à travailler pour se racheter. Commence alors le périple d’Ignatius et de tous ceux qui croiseront sa route.

 

Cela fait plus d’un an que j’ai lu ce livr= e. J’ai eu et j’ai encore du mal à le décrire. Un roman riche, = un personnage puissant, des réflexions intelligentes, des personnages h= auts en couleur et des situations aussi drôles qu’uniques. Ignatius est un de ces personnages que tout éc= rivain aurait rêvé de créer. Il est drôle, exécra= ble, intelligent, rustre. Il est tout et son contraire.

 

La conjuration des imbéciles est un des rares r= omans à m’avoir laissé bouche bée. Devant tant de génie, je n’ai pu que m’incliner. Devant tant de richess= e, je ne pourrai que crier haut et fort : John Kennedy Toole a écrit un des romans les plus puissants du vingtième siècle.

 

10/10